"Trop gros, trop trapu, pas polyvalent …" Pourquoi le Fifty-Hight était la réponse au blues Tudor Black Bay de ce type … – Vente Montres Valais

Note du rédacteur: Il y avait quelques absences notables à Baselworld 2019. Un nouveau Milgauss de Rolex, un nouveau Monaco de TAG Heuer; En fait, le seul anniversaire qui a eu lieu dans les temps impartis, mis à part le retour fulgurant de Doxa à l’occasion de son 130e anniversaire, a été la profusion glorieuse des modèles Zenith El Primero. Mais aucun modèle manquant n’était aussi frappant pour nous que l’absence de la Tudor Black Bay Fifty-Eight, une montre introduite en 2018 qui cisaillait les côtés de la dalle de la Black Bay d’origine à environ 20% et révélait une forme infiniment plus corps ergonomique. Devrons-nous attendre une année complète pour plus de versions? Imaginez un instant… Un BB Cinquante-Huit GMT (l’évident), un chrono… Tudor évitera-t-il la mentalité de «la grosse goutte» des années passées et nous surprendra au milieu de l’année? Qui sait, mais en attendant, rappelons-nous ce que Yannick Chan pensait de son Cinquante-Huit après un mois au poignet.

Passionné par les Tudor (ou, faute de meilleur mot, un peu fanatique), le Black Bay Fifty-Hight était la Une montre qui a vraiment attiré mon attention parmi les nouveautés de Tudor à Baselworld 2018. Oui, comme tout le monde, j’adore le look et les fonctionnalités du Black Bay GMT, mais je suis plutôt un homme de montres vintage, la taille et le design rétro du Cinquante-huit m'a vraiment attiré. Je meurs d'envie de mettre la main sur la montre depuis, et je suppose que je n'étais pas le seul. Tout comme le GMT, le Black Bay Fifty-Hight a été un succès immédiat pour Tudor, et si vous avez essayé d'en trouver un, vous savez qu'il est presque impossible d'en trouver un disponible à l'achat, et encore moins près du point de vente au détail prix. Quand j’ai eu la chance d’en obtenir un, mes attentes étaient vertigineuses et je suis heureux de pouvoir dire que le Fifty-Hight n’a pas déçu.

Ma première impression était… que la Fifty-Eight est une de ces montres qui a fière allure sur les photos et même mieux sur le métal. Non seulement il semble que la partie, mais il se sent extrêmement bien fait et comme il pourrait prendre sa juste part d'abus. Les dimensions, les proportions globales, le toucher, le clic satisfaisant de la lunette, tout ça… fonctionne.

Une fois que je l'ai mis dessus, j'ai eu l'impression… familier, dans un très bon sens. Je possédais une Black Bay de première génération avec le mouvement ETA, une lunette bordeaux et un bracelet en cuir. J'ai adoré le look de cette montre, mais je ne l'ai pas vraiment beaucoup portée. C'était trop gros, trop trapu et pas très polyvalent. Bien que le Fifty-Eight ressemble et ressemble beaucoup au Black Bay ordinaire, il a un diamètre parfait de 39 mm et se porte superbement au poignet. C’est une montre tellement confortable que vous oublierez de l’avoir.

Sage-sage… le Fifty-Eight a définitivement séduit le vintage. Il s’inspire du "Big Crown" Submariner de Tudor, qui a été publié dans, vous l’aviez bien deviné, 1958. Avec les détails dorés du cadran, les inscriptions en or rose sur la lunette, le triangle rouge entourant le flacon, et le bracelet riveté, le Fifty-Eight propose une montre moderne au charme vintage. Une rose en relief sur la calotte et un tube de couronne incolore complètent le tableau et en font une baie noire vraiment épurée, élégante et raffinée.

Ce qui m'a marqué… était à quel point une différence de quelques millimètres peut faire la différence. Par rapport à la version 41 mm, le boîtier du Fifty-Hight est non seulement plus petit et plus mince, mais également plus incurvé et plus effilé. Le fond du boîtier est légèrement surélevé, les cornes sont plus rapprochées et le bracelet est un peu plus fin. Ces petits ajustements se traduisent par une amélioration considérable du poignet. Bien qu’il ne s’agisse que de quelques millimètres ici et là, n’oublions pas que Tudor a également conçu un tout nouveau mouvement pour cette montre.

Je porterais ça avec… un costume, jour après jour. Oui, c’est une montre de plongée, mais combien d’entre nous pratiquons la plongée régulièrement, voire pas du tout? Je passe la majeure partie de ma semaine en costume, assis à un bureau, et la Fifty-Eight est la montre idéale pour tous les jours. C’est une montre sobre et discrète, et les accents dorés et dorés lui donnent une touche subtile et élégante.

Si je pouvais changer quelque chose… ce serait le fermoir du bracelet en faveur du fermoir ajustable du Pélagos. C’est un peu cinglant, cependant, car la Fifty-Eight est une montre vraiment chouette.

Un mois après… J'ai continué à graviter vers le Cinquante-Huit en choisissant quoi porter le matin. C’est devenu mon batteur quotidien, si vous pouviez l’appeler batteur. Je suis vraiment excité de voir où se dirige Tudor avec la ligne Cinquante-Huit. Nous verrons sans doute une version GMT de la montre bleue, bordeaux et * croisée de doigts * dans un avenir proche.

Tudor Heritage Black Bay Cinquante-Huit Tarifs australiens

Tudor Heritage Black Bay Fifty-Eight, sur cuir 3910 $

Pour moi, après avoir longtemps hésité avec l’omega ( notamment pour son traitement antimagnetique ). J’ai craqué pour la Grand Seiko appelée ‘ snowflake ‘ par les intéressés de montres sur le net. J’en parle car sur les cercles d’entraides spécialisés elle est souvant citée dans cette gamme de prix dans les atout ( 6000€ cependant… ). l’avantage ? – Le look ( l’omega c’est très sportif et très James bond… Pas discret ). Et un cadran de rêve. Une précision des cadrans que l’on ne trouve que dans le très très haut de gamme. – La discrétion : qui sait que cette gamme seiko est aussi top qu’une rolex ( usine se trouvant dans les ‘ Alpes suisses du japon ‘ fabrication manuelle par de vrais horlogers comme helvetique ) ? Ca évite les réflexions au boulot des collègues… Et toute sorte de braquage dans la vrai vie. A souligner que Seiko possède aussi une gamme de très très grand luxe ( prix stratosphérique 330 000€ tout de même pour certains modèles ) commercialisee sous le nom de Credor. Je crois que c’est le seule groupe à couvrir un tel éventail de prix et avec brio dans chaque gamme. – Le bracelet titane de classe aéronautique super léger ( une bonne option au cuir veritable surtout la période estivale ou le cuir s’use très vite… et au prix d’un bracelet en de qualité… ). A préciser tout de même que le titane est plus cher que l’acier et le cuir veritable… – Un mouvement mecanique sans pile autonomie 72 heures unique sur la planète ‘ springdrive ‘ qui prend 10 secondes chaque année ( sur la mienne… ). Avec un réel mouvement continu et non saccadé de la trotteuse ( freinage magnétique comme sur les camions… non sensible aux mouvements et accélérations de la montre d’où la rigueur ). Une R

Laisser un commentaire